Le WingTsun

Un art martial à la portée de tous


On estime que le Wing Tsun fût inventé en Chine il y a environ 250 ans, par une nonne du temple de Shaolin.

Cette femme du nom de Ng-Mui, cherchait un système permettant à tous de se défendre contre plus fort que soi. Le système qu'elle créa porte le nom de sa première élève qui contribua à le rendre populaire à travers la Chine: Yim Wing Tsun (嚴詠春) dont le nom peut se traduire en français par «joli printemps».

Le WingTsun n’est pas un sport de combat, mais un art martial permettant l'autodéfense.

Si une bonne condition physique contribue à améliorer son efficacité, le Wing Tsun ne nécessite pas de disposition particulière en matière de force musculaire ou de souplesse.

La force de l’adversaire est absorbée pour ensuite être retournée contre lui.

Le WingTsun a été adopté dans les programmes d’instruction de plusieurs groupes d’intervention tels que les GSG9 et SEK en Allemagne, le RAID français, le NOCS italien, l’unité antiterroriste bulgare, la GIP luxembourgeoise ou encore l’« Hostage Rescue Team » du FBI aux USA.

Ces groupes ont tous reconnu l’efficacité et la puissance de cet art de combat.